L'eau martienne trop salée pour abriter la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'eau martienne trop salée pour abriter la vie

Message par hyu le Sam 23 Fév - 11:22

L'eau martienne trop salée pour abriter la vie









Présent
sur Mars depuis cinq ans, le robot Opportunity recherche, dans les
roches sédimentaires qu'il récolte, une trace de vie fossile sur la
planète rouge.
Crédits photo : AFP




Même si leur tâche s'annonce de plus en plus ardue, les chercheurs de «microbes martiens» n'ont pas dit leur dernier mot.




Adieu
les Martiens ? Les récentes découvertes effectuées par Opportunity,
l'un des deux robots explorateurs de la Nasa, ont peut-être ruiné tout
espoir de trouver un jour des traces de vie fossile sur la planète
rouge. La faute en revient à la mauvaise qualité des eaux
martiennes, a expliqué, lors de la conférence annuelle de l'Association
américaine pour l'avancement de la science (AAAS), qui s'est tenue ces
derniers jours à Boston (États-Unis), Andrew Knoll, un biologiste
membre de l'équipe scientifique qui supervise les deux robots. En
effet, si l'on sait que l'eau coulait en abondance sur Mars il y a
4 milliards d'années, il semble qu'elle avait un pH trop acide et
surtout des concentrations en minéraux (notamment en sulfates) beaucoup
trop élevées pour permettre à des micro-organismes de se développer et
d'avoir des chances d'y survivre. Nouvelle mission dans un an

Les
roches sédimentaires qu'Opportunity analyse depuis des mois à
l'intérieur du cratère Victoria, dans la plaine de Meridiani, révèlent
que «l'eau aurait été trop salée» pour donner naissance à la vie, a
déclaré Andrew Knoll. Ces roches étant très répandues sur Mars, la
quête des premières traces de vie extraterrestre, pour laquelle notre
planète voisine semblait être une bonne candidate, apparaît de plus en
plus ardue. Mais elle n'est pas pour autant définitivement compromise. Knoll
estime en effet que des découvertes restent possibles «dans des
environnements que nous n'avons pas encore étudiés». Notamment dans des
formations géologiques plus anciennes que les roches sulfatées
auscultées par Opportunity ou encore en allant chercher sous la surface
du sol martien. Une analyse que partage Nicolas Mangold,
géologue à l'université d'Orsay. «On savait depuis un moment que ce
serait difficile, surtout dans la zone explorée par Opportunity qui est
relativement tardive. Il faut donc continuer à chercher ailleurs,
explique-t-il. En revanche le chercheur français s'étonne que son
collègue américain ne parle pas des dépôts d'argile, plus anciens que
les sulfates, découverts en décembre 2005 par l'instrument Omega de la
sonde européenne Mars Express. Or ces formations géologiques, qui
témoignent elles aussi de la présence d'eau liquide sur la planète
Rouge, n'ont pas l'inconvénient d'être salées à l'excès. La
Nasa ne s'y est d'ailleurs pas trompée. En effet, cinq des six sites
d'atterrissage possibles du futur robot MSL (Mars Science Laboratory),
qui doit décoller l'an prochain, se situent sur des régions riches en
argiles, notamment en phyllosilicates. Alors que Spirit et
Opportunity, qui viennent de démarrer leur cinquième année de présence
sur Mars (initialement leur mission ne devait durer que trois mois…)
sont principalement dédiés à la recherche de traces d'eau fossile, MSL
tentera de déceler, cette fois, des preuves de vie dans des zones a
priori habitables. Équipé de six roues de 50 cm de diamètre, ce robot
quatre fois plus gros que Spirit ou Opportunity pèsera la bagatelle de
800 kg, dont 70 kg rien que pour ses six instruments scientifiques. Avant
cela, la sonde américaine Phoenix se posera le 25 mai prochain près du
pôle nord de Mars pour analyser l'eau gelée présente sous la surface et
préciser si les conditions ont pu être favorables à l'apparition de la
vie. Enfin, en 2013, les Européens devraient lancer leur futur
robot ExoMars, lequel sera équipé d'une foreuse capable de prélever des
échantillons de roche jusqu'à une profondeur de deux mètres. Si les
chances d'aboutir paraissent de plus en plus minces, les chercheurs de
microbes martiens n'ont pas encore dit leur dernier mot…

hyu
Admin
 Admin

Masculin
Nombre de messages : 4953
Age : 26
Localisation : Affreville
Emploi/loisirs : Etudiant
Etudiant en : Science et technologie "ST"
Réputation : 0
Points : 9842
Date d'inscription : 23/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://refuge-zone.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum